lundi 19 juin 2017

Séminaire de juillet : George Steiner



Un séminaire se tiendra du lundi 3 au vendredi 7 juillet à la maison des associations de Biarritz.

Tous les matins de 10 heures à midi (sauf le mercredi), nous nous retrouverons pour étudier la pensée du grand humaniste George Steiner.

Voici le bref portrait qu’en propose les éditions des Belles Lettres :
 
George Steiner est né à Paris de parents juifs viennois, le 23 avril 1929. Il quitte la France en 1940 pour New York où il poursuivra ses études au Lycée français. Après des études aux États-Unis et en Angleterre, George Steiner, critique littéraire et professeur de littérature anglaise et comparée à Genève, connaît un succès notoire avec son cours sur Shakespeare ; son enseignement genevois se double d'une activité de conférencier auprès des instituts universitaires les plus prestigieux du monde. George Steiner ne se définit lui-même ni en tant que critique, ni en tant qu’écrivain ou universitaire, mais bien plutôt comme « maître à lire ». Ses lectures infinies se sont cristallisées aussi bien dans ses articles publiés dans le New Yorker que dans d’innombrables publications.
Il est notamment l’auteur de La Mort de la tragédie (1961) - Langage et silence (1967) - La Culture contre l’homme (1971) - Après Babel (1975) - Le Transport de A. H. (1979) - Les Antigones (1984) - Réelles présences (1989) et, tout récemment, Maîtres et disciples (2003), Une certaine idée de l’Europe (2005) et Dix raisons (possibles) à la tristesse de pensée (2005).
Homme des livres, infatigable et brillant passeur, il a su puiser dans les ressources de la culture, des idées, des œuvres d’art pour faire face à une histoire empreinte de violence. S’en dégage un itinéraire lumineux et instructif que nous nous efforcerons de retracer.
L’inscription est de 80 euros.

Vous pouvez vous inscrire ou obtenir plus d'informations
ou en appelant au 06 48 12 54 45


Christophe Lamoure

1 commentaire:

  1. Ne pas rater ce séminaire exceptionnel.
    Venez nombreuses/eux.
    Nathalie S

    RépondreSupprimer